Qu'est ce que la loi montagne ?

Une nouvelle réglementation pour les pneus hiver

Cette nouvelle loi concerne de nombreux départements, et doit être utilisé pour des températures annoncées en dessous de 7 °C pour tous types de voitures, utilitaires, SUV et 4x4.

Une nouvelle homologation a été mise en place, appelée le 3PMSF (3 Peak Moutain Snow Flake), qui est une garantie de qualité et de performance du pneu, visible grâce à un logo représentant trois sommets et un flocon de neige ; si un automobiliste bloque la circulation ou se retrouve coincé sans détention d’équipements neige, devra payer une amende de 135 euros.

Ce type de réglementation est déjà mis en place dans certains pays d’Europe depuis une dizaine d’années : c’est le cas pour l’Allemagne, mais aussi la Suisse, qui, en plus de l’amende, faire perdre la couverture de l’assurance voiture si un accident ou un ralentissement est provoqué par le véhicule qui ne dispose pas des pneus hiver. En Italie, cela concerne certaines zones, et la loi montagne existe également en Finlande et en Autriche.

Les habitants vivant en montagne sont habitués à ce type de réglementation, mais la plupart des touristes oublient souvent de disposer de cet équipement, et ont des difficultés de montage, de stockage ou d’investissement. Afin de pallier ce manque, des promotions pour tous types de voitures, SUV et 4x4 sont mises à disposition du conducteur dans le catalogue réservé au pneu neige.

Les départements concernés par la « Loi montagne »

Cette réglementation mise en place depuis l’été concerne 43 départements, ainsi que la Corse. Certains départements ne prennent en compte que quelques cantons comme les Alpes-Maritimes, l’Ardèche, l’Ariège, l’Aude, la Côte-d’Or, le Doubs, la Drôme, la Haute-Garonne, les Hautes-Pyrénées, l’Isère, le Jura, la Nièvre, les Pyrénées-Atlantiques, le Rhône, la Saône-et-Loire, le Tarn-et-Garonne, le Var, le Vaucluse, et l’Yonne. Pour les départements suivants, ces derniers ont pour obligation d’avoir à disposition des pneus neige : l’Ain, l’Allier, les Alpes-de-Haute-Provence, l’Aveyron, le Bas-Rhin, le Cantal, la Corrèze, la Corse, la Creuse, le Haut-Rhin, la Haute-Loire, la Haute-Saône, la Haute-Savoie, la Haute-Vienne, les Hautes-Alpes, la Loire, le Lot, la Lozère, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, le Puy-de-Dôme, les Pyrénées Orientales, la Savoie, le Territoire de Belfort et les Vosges.

De nombreux panneaux de signalisation permettent également d’instaurer l’obligation de port d’équipements spécifiques ; ce dernier, le panneau B26, représente un pneu entouré de chaînes sur un fond bleu.

Différents types de pneus pour rouler en hiver

Les pneus hiver doivent être installés sur minimum deux roues motrices du véhicule et homologué 3PMSF par l’Union Européenne. Il est possible de se munir de chaînes, à installer directement sur le pneu ou de s’équiper de pneus hiver, le plus souvent utilisé pour des hivers vigoureux, et pour les routes souvent verglacées. Le conducteur peut aussi se doter de chaussettes neige, pour des occasions, cet équipement se monte rapidement et facilement et cela prend peu de place dans le véhicule.

Les pneus 4 saisons sont aussi accessibles, et peuvent servir aussi bien en été qu’en hiver et permettent au conducteur de ne pas interchanger les pneus selon le temps. Dans certaines régions, le pneu cloutés est autorisé, depuis un arrêté du 18 juillet 1985, qu’il est possible d’utiliser du samedi précédant le 11 novembre au dernier dimanche de mars de l’année suivante. Il faut cependant mettre un macaron sur le véhicule et la vitesse maximale est de 90 km/h.